ARETHE – Le Festival de l’Art et du Thé par MIZEN fine art

Bonjour !

Le Vendredi 09 Septembre, j’ai retrouvé Estelle du blog Volutes Tea en fin de matinée, pour nous rendre à l’exposition du festival ARETHE, à la mairie du 7ème arrondissement de Paris. Nous nous étions quelque peu perdues, mais finalement, en gravissant les marches du bâtiment principal de la Mairie, nous nous retrouvions face à une alcôve qui regroupe des œuvres contemporaines autour de la Voie du Thé.

Toutes les photos ont été prises par mes soins, œuvres sélectionnées et organisation de l’exposition par MIZEN FINE ART.

arethe-6
Calligraphies par Shofu YOSHIMOTO @MIZEN FINE ART

Mizen Fine Art & le festival ARETHE

Nous sommes immédiatement accueillies par Mika OBATA, directrice de la galerie d’art contemporain japonais MIZEN et initiatrice du festival ARETHE. Elle nous explique l’origine du festival qui mêle l’art et le thé : la cérémonie du thé japonaise, Chadô, peut être perçue comme profondément ancrée dans ses traditions et peu tournée vers l’art contemporain. Pourtant, dans l’histoire même du Chadô, la pratique est déjà avant-gardiste et chaque cérémonie est une exposition éphémère des instruments choisis par l’hôte, en fonction du public invité ou du lieu de rencontre.

La volonté de Mika OBATA est d’apporter un élan de modernité à la cérémonie du thé, non pas en modifiant la gestuelle ou les saveurs du thé, mais en réunissant les trois écoles de l’Art du Thé à la japonaise autour de créations d’artistes contemporains japonais.
Le festival ARETHE s’étend alors autour de l’exposition des œuvres contemporaines destinées au Chadôgu et de cérémonies du thé dans divers lieux parisiens.

Mika OBATA nous accompagnera durant la découverte de chacune des oeuvres de l’exposition, pour notre plus grand bonheur ! Pour moi, il s’agissait d’un vrai moment d’apprentissage, étant tout à fait étrangère à la cérémonie du thé et même au matcha.

L'art du Thé en miniature, pour le voyage, par Yutaka NAKASHIMA
L’art du Thé en miniature, pour le voyage, par Yutaka NAKASHIMA @MIZEN FINE ART

Chadôgu

Chadô signifie Cérémonie du Thé, le terme Chadôgu désigne quant à lui l’ensemble d’ustensiles nécessaires à la cérémonie. Voici, à travers ces photos, certaines étapes de l’Art du Thé.

arethe-7
Kôgô par Sinya TANOUE, céramique (2nd plan) Satoshi SUTO, céramique (1er plan) @MIZEN FINE ART

La cérémonie du thé débute avec un élément imparable et décisif : l’eau. Le sumi-demae, à savoir la préparation du charbon du bois de chêne, est un instant clé du Chadô. Il permet de faire bouillir l’eau et d’installer une ambiance favorable à la relaxation, en diffusant les effluves d’encens. Le Kôgô est un petit récipient qui contient l’encens, utilisé pour parfumer le lieu de cérémonie. Une agréable odeur de santal se dégage d’un tout petit carré qui sera ajouté au charbon lors de la préparation de l’eau. Le Kôgô peut être en céramique, en laque ou en coquillage, cela dépendra de la forme de l’encens.

arethe-12
Chaki (contenant du thé Matcha) par Yukito NISHINAKA, verre @MIZEN FINE ART

 

arethe-4
Chawan par Kentaro KAWABATA, céramique et verre @MIZEN FINE ART

Le Chawan est le bol à thé dans lequel on verse l’eau chaude et le thé en poudre. Son esthétique et ses textures vont influencer la dégustation, la prise en main est également primordiale. J’apprends qu’il n’est pas poli de déguster le thé en déposant ses lèvres sur la face, il faut donc tourner le bol avant de boire le thé. Pour certaines œuvres, il est difficile de déterminer où se trouve le côté face, il suffit donc de s’imaginer que c’est l’hôte qui prépare et dresse la table qui détermine le sens du bol.
La photo ci-dessus montre le Chawan qui m’a le plus interpellée. Elle fait partie de mes deux œuvres favorites de l’exposition. J’aime cette idée de mouvement de vagues, de créature sous-marine et les couleurs éclatantes. Parmi les œuvres de Kentaro KAWABATA, on découvre une profonde inspiration qui provient de la nature ou des matières organiques, tu peux en découvrir une sélection ici. Imaginons la réaction de l’invité qui doit déguster le thé dans cet ustensile, où va t’il décider de poser les lèvres ?

arethe-8
Mizusashi par Shozo MICHIKAWA, céramique @MIZEN FINE ART

Le Mizusashi est un récipient qui contient l’eau froide destinée à rafraîchir la bouilloire en fonte, dans laquelle on fait seulement bouillir l’eau.
Il s’agit de la seconde oeuvre m’ayant interpellée. Encore une fois, c’est le mouvement qui me plait ici. Mika OBATA nous explique que l’artiste dépose le bloc d’argile sur son tour de potier et le lacère à différents endroits, de ce fait, au moment d’actionner le tour, l’argile conserve la trace du mouvement rotatif. Démonstration par ici !

arethe-3
Mizusashi @MIZEN FINE ART
arethe-2
Chawan @MIZEN FINE ART
arethe-11
Chawan @MIZEN FINE ART

♦♦♦

Chaque pièce utilisée pour la cérémonie du thé est choisie avec soin et complète la dimension si particulière accordée à l’Art du Thé.
Je ne suis pas connaisseuse en matière d’art -contemporain, de surcroît-, mais je crains que l’oeil occidental imagine l’art contemporain comme quelque chose à la fois épuré et minimaliste mais également de très abstrait. L’art japonais reste souvent dans l’imaginaire collectif comme très stéréotypé et j’était donc curieuse de bousculer les clichés que je pouvais moi-même avoir. Je suis bien plus habituée aux œuvres représentant quelque chose de plus « concret », mais celles-ci m’ont touchée. J’ai pour habitude de mettre le Japon sur un piédestal, que ce soit pour la gastronomie, la mode, les arts martiaux, le civisme … et une fois de plus, je dois bien avouer que cet art contemporain japonais m’attire, me correspond. J’aime le jeu des matières, des formes, des faces qui ne se suivent pas et des inspirations que cela révèle.

Le festival se poursuit durant le mois de Septembre, et Mika OBATA nous promet que d’autres événements autour du thé seront amenés prochainement. Par ailleurs, je suis désormais décidée sur une chose, en 2017 je m’organiserai une virée parisienne nourrie de Cérémonies du Thé, pour découvrir au mieux les gestes et les saveurs, avant d’acheter un set pour préparer le matcha moi-même ! Bien entendu, une visite de la galerie MIZEN sera une obligation !

Je t’invite à cliquer sur le logo de MIZEN pour prendre connaissance de l’agenda du festival ARETHE, et des diverses expositions de la galerie. 

Dès demain, retrouve la suite des aventures de ma virée parisienne sur le blog ; et le point de vue de Volutes Tea sur son blog !

4 thoughts on “ARETHE – Le Festival de l’Art et du Thé par MIZEN fine art”

  1. Pingback: Anniversaire de Lupicia Paris - Japanese Delights - Thés & Sushis

  2. Pingback: Anniversaire Lupicia Paris - Japanese Delights - Kama-iri Cha Gôkase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *